Seiteninhalt

Châteaux forts, ruines et châteaux

Les nombreuses forteresses et châteaux du Palatinat constituent l’un des phénomènes les plus impressionnants et les plus anciens du paysage culturel de cette région.

La Stiftskirche à Neustadt an der Weinstrasse

L’église collégiale avec ses deux tours inégales est l’église gothique la plus grande et la plus précieuse du Palatinat. Elle fut construite en 1356 sur ordre du Prince électeur Ruprecht Wittelsbach.a


 

Le Château de Hambach

Au-dessus du Rhin, sur la Route des Vins du Palatinat, s’élève, à mi-hauteur dans la forêt, une forteresse imprenable au riche passé qui a écrit une page importante dans l’histoire allemande.
En 1832, le mouvement de protestation des démocrates et révolutionnaires allemands donne lieu à la « Fête de Hambach » lors de laquelle fut hissé pour la première fois le drapeau noir, rouge et or. Cet évènement a rendu célèbres les ruines de cette forteresse. En 1919 puis à nouveau en 1949, le château a été élu emblème de la nation allemande.
A l’intérieur, un nouveau concept de musée interactif permet aux visiteurs de se sentir protagonistes de l’histoire et de la devise des mouvements révolutionnaires de l’époque:
1° Effervescence européenne 2° Naissance du drapeau 3° Liberté de l’opinion et de l’écrit 4° Révolution, Parlement et Constitution 5° Droits de l’homme et Paix.

Infos...

Villa Ludwigshöhe

Ludwig I ( 1786-1868 ) adorait l’Italie au point de se faire construire dans son Palatinat la Villa Ludwig, de style italien. Cette résidence se trouve à l’endroit le plus élevé de Edenkoben sur la Route des Vins. A cet endroit, les vignobles s’élèvent jusqu’à la lisière de l’épaisse Forêt du Palatinat et les yeux embrassent librement ce magnifique paysage qui s’étend jusqu’à la vallée du Rhin.
Depuis 1975, la villa Ludwigshöhe est propriété du Land Rhénanie-Palatinat. Elle abrite au premier étage une exposition permanente de près de 100 œuvres du peintre et graphiste Max Slevogt(1868 - 1932). Cet enfant du pays est considéré comme l’un des plus grands représentants de l’Impressionnisme allemand.

Aux alentours de la Route des vins du Palatinat

Spire – la Cathédrale

Cathédrale impériale romane, fondée par le premier empereur salien Conrad II. Peu de temps après avoir été couronné roi d’Allemagne en 1024, il fit construire à la gloire de Dieu la plus grande bâtisse de l’occident chrétien. Patrimoine de l‘Unesco.

 

 

 

Mayence -la Cathédrale et le musée Gutenberg

La cathédrale aux six tours du XI-XIII siècle. Cette église massive qui se dresse au centre de la ville depuis de nombreux siècles fût aussi siège du pouvoir politique. L'archevêque de la ville était également "Kurfürst", prince-électeur, et donc l’un des sept potentats d’Allemagne qui couronnaient l’empereur. Avec les cathédrales de Worms et de Spire, la cathédrale de Mayence représente le plus grand exemple d’architecture sacrée romane. Le musée Gutenberg (musée de l’imprimerie)

Heidelberg – le Château

Le Château de Heidelberg, à l’origine fastueux palais des princes du Palatinat, est l’un des châteaux les plus célèbres d’Allemagne et emblème de la ville. Après sa destruction entre 1689 et 1693, il ne fut reconstruit qu’en partie.

 

Strasbourg

La Cathédrale de Strasbourg, avec une hauteur de 142 mètres, est l’une des églises gothiques les plus remarquables. Cathédrale catholique dédiée à la Vierge Marie, elle porte le nom de Notre-Dame en français et Liebfrauenmünster en allemand.  La Petite France de Strasbourg est un quartier pittoresque bâti à fleur d’eau, au bord de l’Ill et traversé par de nombreux canaux. A l’origine, il était le quartier des pêcheurs, meuniers et tanneurs.